#Paris Grunge : Mary Bell // SheWolf // A Void

paris grunge

Très inspirés par la scène grunge de Seattle et la vague riot grrrl d’Olympia, voici trois groupes parisiens en éclosion à suivre de très près…

Mary Bell “7”Ep”
Trois filles (et un gars) sérieusement en pétard qui flirtent autant avec un punk furieux et jouissif (“Plain Jain” très X-Ray Spex), qu’avec le malaise post punk (“Fool Moon”). C’est crade, habité et habilement malsain avec une voix en furie qui râle comme à la belle époque. Ça rappelle tout un tas de trucs cool de la période grunge (early Hole, Babes In Toyland, Bikini Kill…). Et ça fait sacrément du bien.

SheWolf
Nouveau projet de Marie (Native Nothing, Ragnoutaz) cette fois-ci derrière les fûts, les quatre filles installent une ambiance pop/grungy qui rappelle parfois les harmonies des Breeders ou Veruca Salt. Si le tout n’est malheureusement pas toujours super en place, on met rapidement ça sur le dos de la jeunesse du projet et on se concentre sur l’essence des compos à la fois sombres et solaires qui aiguisent sérieusement notre curiosité.

A Void
Une baby doll au visage d’ange capable de se métamorphoser au détour d’un riff de guitare en démon furibond. Une hystérie féministe qui marche dans les pas, of course, de ses idoles des 90’s (Courtney Love, Kat Bjelland…). Et même si là aussi, tout ça paraît parfois un peu bancal (la faute sans doute à la fraîcheur toute naïve du projet), on ne peut qu’être impatient d’entendre la suite de cet apéritif noir et déjanté…

Si vous avez aimé, pourquoi ne pas partager... Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire