L.A. Girls #7 : Riothorse Royale

Riothorse Royale

Toujours en pleine ébullition, la scène de L.A. continue de nous réserver de belles surprises musicales. On part donc faire un petit tour sur la côte ouest, histoire de s’en mettre plein les oreilles.

Là bas deux filles discrètes et élégantes, Madi Diaz et Emily Green alias Riothorse Royale, prennent la pop à bras le corps sous l’angle malin du Lo-Fi. Le résultat, c’est qu’avec trois fois rien (ou presque), les filles font chavirer les coeurs à grand coup de ballades hypnotiques.

Voodoo Kills // Teleferik // Red Money

On découvre cette semaine les vidéos particulièrement réussies de trois groupes que j’affectionne tout particulièrement. Ci dessus les franco-américains Voodoo Kills from Hollywood. Marine Craven et sa bande ont eu la bande idée de mettre en image le meilleur titre de leur Ep (chroniqué ici ), « Running To The Grave », soit un petit brûlot dark & rock’n’roll qui fait un clin d’oeil aux films de Rob Zombie ou Wes Craven. L’ambiance sombre et diabolique transforme la belle Marine en prêtresse machiavélique, zombie ou living dead

Parlor Snakes

Découvert en 2011 sur la foi d’un premier album envoûtant (“Let’s Get Gone”), j’étais vraiment tombée sous le charme du rock’n’roll hypnotique de Parlor Snakes, le plus new yorkais des groupes parisiens. Elégants et cultivés, le quatuor convoquait alors les fantômes de Jeffrey Lee Pierce, Poison Ivy, Lux Interior et Debbie Harry avec une intensité et une sensualité affriolante.

Scanners, EP

Des nouvelles des londoniens de Scanners qui sortent ces jours-ci un nouvel EP intitulé « Mexico ». Emmené par le charisme chaleureux de leur chanteuse Sarah, le groupe avait déjà publié deux albums chez Dim Mak, dont l’excellent « Submarine » en 2010, qui mariait avec brio dark pop, ambiance cold wave et mélodies lumineuses. Un peu comme si Pj Harvey avait rejoint Joy Division, en embarquant avec elle une bonne partie des gars de Blur… C’était jouissif et plutôt réjouissant.

Après avoir tourné aux US et dans toute l’Europe, les Scanners ont donc repris le chemin des studios, pour enregistrer en autoproduction leur 3ème album « Love Is Symmetry », dont cet EP nous propose un joli avant goût.