Scanners, EP

Des nouvelles des londoniens de Scanners qui sortent ces jours-ci un nouvel EP intitulé « Mexico ». Emmené par le charisme chaleureux de leur chanteuse Sarah, le groupe avait déjà publié deux albums chez Dim Mak, dont l’excellent « Submarine » en 2010, qui mariait avec brio dark pop, ambiance cold wave et mélodies lumineuses. Un peu comme si Pj Harvey avait rejoint Joy Division, en embarquant avec elle une bonne partie des gars de Blur… C’était jouissif et plutôt réjouissant.

Après avoir tourné aux US et dans toute l’Europe, les Scanners ont donc repris le chemin des studios, pour enregistrer en autoproduction leur 3ème album « Love Is Symmetry », dont cet EP nous propose un joli avant goût.

Et ça commence vraiment bien avec « Mexico » une jolie ballade façon « On The Road », guitare acoustique en avant, voix libérée, charivari de cordes et de claviers lyriques à la Arcade Fire qui donne envie de plier bagage et de prendre la route avec eux (« To Mexico » donc…).

Le très urbain « Control » est à mille lieux de tout ça. Les Scanners renouent ici avec l’influence post punk/ cold wave qui caractérisait leur premier opus. Sombre et mécanique « Control » lorgne presque vers l’electro avec ce gimmick 80’s entêtant et synthétique.

Mais les Scanners ne sont finalement jamais là où on les attend. Ils surprennent encore en proposant « Charmed Life », une ballade naïve et sympathique, très 60’s dans l’esprit, qui n’aurait pas fait tâche sur la BO d’un film de Tarantino…

On reste un peu sur notre faim au final (trois titres, c’est court!), mais ça ne laisse augurer que du bon pour la suite, car de nos jours, peu de groupes se permettent de varier les plaisirs en faisant le grand écart entre les genres avec classe, tout en gardant son élégante singularité.

Si vous avez aimé, pourquoi ne pas partager... Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire