Wolf Alice « Visions Of A Life »

Après un premier album très prometteur (“My Love Is Cool”) sorti en 2015, qui avait fait un petit buzz outre manche, les londoniens de Wolf Alice ont rapidement donné suite à leurs efforts avec “Visions Of A Life” découvert cet hiver. Enregistré sous le soleil de la Californie, l’album reprend les choses là où Ellie Roswell et sa bande les avaient laissé il y a deux ans. Oscillant entre rock atmosphérique à tendance dream pop et inspiration grunge, Wolf Alice ne choisit jamais son camp et tente un voyage à travers la pop, au sens noble du terme.

La voix charismatique d’Ellie plane au dessus de guitares shoegaze souvent inventives, tantôt angélique (“Heavenward”, “St Purple & Green”), tantôt rageuse (“Yuk Foo”, « Formidable Cool« ), elle passe du chaud au froid en un battement de cil. On ne s’ennuie pas à l’écoute de “Visions Of A Life”, car Wolf Alice vient ici varier les plaisirs et les émotions, en délivrant ses chansons comme autant de petits morceaux de vie intime. Wolf Alice veut clairement échapper à toute sorte d’étiquette et laisse parler son inspiration pop pour mieux appréhender son univers sombre et hanté.

Autant inspiré par les Smiths, Blur, Nirvana que par Cocteau Twins ( le très beau “After The Zero Hour”), Wolf Alice fait un beau petit méli mélo, l’air de rien, avec souvent beaucoup de brio. Si les passages les plus atmosphériques sont finalement les plus réussis ( la voix languissante d’Ellie Roswell s’y prête tellement bien), le groupe n’est pas en reste sur les morceaux grungy, ou psychédélique (l’excellent « Sadboy« ) et se permet même un moment inspiré doom pour clore le voyage (“Visions Of A Life”). La prise de risque est assez osé pour être remarqué. Le pire c’est que ça fonctionne. Quand il s’éloigne un peu des sentiers battus et de ses inspirations trop évidente, Wolf Alice prend un virage passionnant qui le classe bien au dessus des groupes indé du moment. Pas étonnant donc que la presse anglaise s’emballe pour ce jeune groupe qui tourne en ce moment en ouverture des Queens of The Stone Age et des Foo Fighters…

Wolf Alice « Visions Of A Life » © Dirty Hit 2017
En concert en France : le 17 juin au Download Festival (Paris) et le 7 juillet au Main Square Festival (Arras).

Si vous avez aimé, pourquoi ne pas partager... Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire