Playlist #Winter 2016

Pin up vinyl playlist rebel girl

Je vous propose aujourd’hui de découvrir les artistes féminines qui m’ont le plus fait vibrer ces dernières semaines. De Paris à Los Angeles, de Londres à Lorient, entre folk, pop, garage, psyché, punk… Voici dix titres aux univers bien différents mais qui ont en commun une folle envie de nous embarquer dans la dimension des rêves, qu’ils soient mélancoliques, troubles ou furieux. Une chose est sûre, ces filles là n’ont pas dit leur dernier mot…

Rennes Rocks! #1 My Sleeping Doll, post rock traumatique enchanté

Après avoir passé l’hiver à parcourir les plages de la nouvelle scène du rock californien à la découverte des plus jolies et talentueuses sirènes de L.A., j’entame aujourd’hui le printemps sur les terres de Bretagne, où plus précisément à Rennes, une nouvelle génération de filles émerge un peu partout sur le net et dans les petites salles de la ville pour former une scène riche, cultivée, et particulièrement captivante.

L.A Girls # 1 : Cobalt Cranes « Head In The Clouds »

Il faut bien l’avouer, ces temps-ci, les filles de la côte ouest sortent leurs armes de destruction massive du rock’n’roll. C’est bien simple, je découvre quasiment chaque jour un nouveau groupe carrément excitant mené par une jolie fille en mini short (parce qu’en plus de balancer le son comme il se doit, les L.A girls ont du chien). Si pas mal de filles suivent la route ensoleillée des Best Coast, Dum Dum Girls et autre The Like, à savoir une pop revival sixties inspirée par les harmonies vocales des Shangri-Las ou des Supremes, le son shiny du surf à la Beach Boys, et la simplicité punk des compos génialement crétines des Ramones, d’autres Miss California osent également s’aventurer vers les terres plus marécageuses de la dream pop, du rock heavy, ou du grunge distordu. Bref pour une fois, y en a pour tous les goûts, et ça fait sacrément du bien…

Frankie Rose And The Outs: dream pop rétro

Après avoir fait ses armes, au sein de la scène lo-fi noise de New York, dans trois excellents groupes, plutôt bien vus (Crystal Stilts, les très branchés Dum Dum Girls, et mes chouchoutes, les Vivian Girls), Frankie Rose (jolie batteuse) a délaissé ses fûts et décidé de monter son propre girls band. Dans la lignée noisy/shoegaze des Vivian (mais en plus catchy), Miss Rose prend donc le pouvoir derrière le micro, avec de jolis morceaux rêveurs (esprit dream pop) bourrés d’harmonies vocales féminines et de réverb’ de guitares fuzz.