Playlist #Avril 2018

Entre punk, folk, grunge, Lo-Fi et rock psychédélique, voici ma petite sélection de titres écléctiques qui va égayer votre printemps… J’attends vos impressions :)

Neighborhood BratsLeaving Town
Toujours prêts à en découdre, Jenny Angellilo et ses potes californiens reviennent en forme, avec ce morceau punk old school supra jouissif joué à cent à l’heure avec une belle désinvolture.

SpellesWildfire
Sur les côtes de Californie, on découvre aussi une mystérieuse sirène à la voix enchanteresse qui navigue entre calme et tempête au milieu des eaux troubles. Dommage que le reste de son disque “Skeleton Coast I”, sorti tout récemment ne soit pas à la hauteur de cette ballade envoûtante.

SheWolfAu Nom du Pair
Alice dans les ténèbres… Les parisiennes de SheWolf frappent fort avec un titre coup de poing sans compromis, engagé et enragé servi par un texte taillé au couteau dans le sang et les larmes. Le français leur sied bien et permet au groupe de se détacher efficacement de ses modèles encombrants.

HindsThe Club
Un petit air des Strokes dans cette sympathique ballade pop des quatre madrilènes de Hinds. J’aime pas trop la hype qui entoure ce groupe un peu trop cool pour être vrai, mais pour une fois, elle semble justifiée…

HabibiGypsy Love
Voilà un groupe tout à fait improbable. Quatre filles de Brooklyn qui jouent un rock psychédélique d’inspiration orientale carrément barré. Signé sur l’excellent label californien Burger Records, le mélange des genres fonctionnent à merveille entre rock garage 60’s et inspiration 70’s (les côtes de Californie ne sont décidément jamais bien loin…).

Lindi OrtegaLiberty
Toujours la classe, Lindi Ortega nous embarque dans une chevauchée fantastique à travers l’Ouest Américain. La plus jolie country-girl du moment a décidément tout pour figurer sur la prochaine BO de Tarantino…

Laura VeirsMargaret Sands
C’est toujours un plaisir de retrouver Laura Veirs, songwriteuse élégante et discrète originaire de Portland. Voilà un titres sans fards, authentique et touchant, extrait de son très joli nouvel album sorti ces jours-ci sur le label Bella Union. En concert en France le 29 mai au Café de la Danse (Paris).

Courtney BarnettNameless, Faceless
Quand je n’ai pas trop le moral, voilà une fille qui me redonne d’emblée le sourire avec sa nonchalance décalée, ses guitares tellement 90’s et ses tournures pop lumineuse. Ça me donne envie de prendre un avion direct pour Melbourne (bon de Nice je suis mal barrée) et d’aller me la couler douce au soleil, les pieds dans le sable et une guitare à la main…

Wolf AliceSad Boy
Un petit détour au pays des merveilles version dark psychédélique avec les londonniens de Wolf Alice qui offre un son hypnotique et puissant tout en restant profondément ancré dans la pop british des 90’s.

Stella Donnelly « Boys Will Be Boys »
Enregistré dans sa chambre en total DIY, Stella Donnelly, 25 ans, réalise l’air de rien un petit bijou Lo-Fi avec des textes puissants, une guitare enfantine et une voix déchirante. Il ne faut pas grand chose d’autre pour faire chavirer les coeurs… En concert le 24 mai à Paris (Point Ephémère).

Si vous avez aimé, pourquoi ne pas partager... Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire