Retour sur le Salon Massilia Vintage de Cagnes sur Mer

Petit coup de projecteur sur un évènement qui a lieu depuis 16 ans sur la Côte d’Azur : le salon Massilia Vintage. La preuve que la culture rock a aussi sa place dans cette magnifique région, loin des clichés et des aprioris qui poursuivent encore la French Riviera. Le bel et vaste hippodrome de Cagnes sur Mer accueille chaque année cet évènement qui rassemble les amoureux de la culture vintage, (et plus particulièrement rock’n’roll 50’s), avec au programme des stands de fringues rétro (friperies, créateurs de la région ou distributeurs de marques vintage), des accessoires, bibelots, vinyls, jukebox, affiches de cinéma collectors… Bref un petit coin de paradis pour les aficionados (comme moi !) de la culture 50’s, 60’s. Bon je précise “petit” car les amis, bien sûr, on est pas à la Porte de Versailles à Paris, et le salon compte à peine 70 stands, mais c’est plutôt positif car l’événement conserve ainsi une atmosphère chaleureuse et très familiale.

The Pretty Reckless « Who You Selling For »

ThePrettyRecklessWHoYouSellingFor

Pour ceux qui auraient raté le coche, The Pretty Reckless c’est ce super groupe new yorkais dans lequel officie la (très) jolie actrice Taylor Momsen (de Gossip Girl…). Jusqu’ici on flairait le produit marketing à plein nez avec des titres gonflés à bloc dans le rock US gros sabot et une chanteuse glamour avec juste ce qu’il faut de poses badass. Leurs deux premiers albums (“Light Me Up” en 2010, et “Going To Hell” en 2014) m’avaient pour ainsi dire laissé de marbre et j’avais mis de côté ce groupe trop mainstream pour mes oreilles sensibles (et trop guindées).

Red Money « Bones Are Shaking »

Red Money

Retour en force pour Red Money, duo parisien suave et sexy que je vous avais déjà présenté l’année dernière sur ces pages. Après un premier album (« Chase Me« ) très prometteur, qui posait les bases d’un son garage sous haute tension rock’n’roll, Laure et Arnaud ont eu la bonne idée de partir enregistrer leur nouveaux titres à Nashville avec Andrija Tokic (producteur entre autres des excellents Alabama Shakes). Résultat: un son moite et brut de décoffrage qui sied à merveille à notre duo frenchie, qui pousse ici un peu plus loin son propos sauvage et débridée. Hantée et vibrant, voici le meilleur titre des Kills entendu depuis bien longtemps :) Alison Mosshart n’a plus qu’à se rhabiller…

Mais qu’est-il arrivé à PJ Harvey ?

Pj Harvey Seamus Murphy

Prêtresse ultime des 90’s, icône intouchable, grande soeur fidèle de biens des rockeuses d’aujourd’hui, Pj Harvey avait repris le flambeau enragé de Patti Smith dès la sortie de son premier album vénéneux “Dry” (1992), qui nous avait tous laissé sans voix et avait un peu bouleversé nos vies. Elle incarnait cette figure féminine à la fois forte et fragile, les nerfs à vif et la guitare acérée. Un songwriting dément taillé dans le blues et le grunge. Une voix sensationnelle, sale, puissante mais toujours pleine d’élégance. Vous le savez. Si il y a bien une artiste que je n’ai pas envie de dégommer, c’est bien Pj Harvey.

Marion Mayer « Together Alone »

Marion Mayer Together Alone

Souvenez-vous, il y a presque deux ans, je vous parlais déjà de cette jeune songwriteuse bretonne qui proposait une jolie collection de chansons folk intimiste au charme juvénile et gracieux dans un premier Ep très réussi (“Leave” ). Depuis Marion Mayer a tracé sa route enchantée, toujours dans les sillons d’un folk indie teinté de country. La belle a grandit, forgé sa maturité artistique en sillonnant les routes de France, notamment en première partie de Arthur H et nous livre à présent son deuxième disque : “Together Alone”.