SheWolf, 1er Ep

SheWolf Ep chronique

Depuis un an, les quatre filles de SheWolf n’ont pas chômé : un premier titre accrocheur (“Red Moon Slave”), des concerts un peu partout en France et en Angleterre, un passage télé sur Canal +, un clip soigné et maintenant ce premier Ep qui permet d’explorer un peu plus l’univers sombre et hanté de ce jeune groupe 100% féminin.

Les deux premiers titres (déjà entendus sur la démo), permettent d’entrer en matière comme il se doit. “Red Moon Slave”, reste ici leur meilleur atout avec ce mélange acéré de son grunge, bien crade et d’envoûtement psychédélique. La voix charismatique d’Alice (l’atout majeur du groupe), tantôt douce, tantôt rageuse, se shoote à l’émotion. Hyper sensible. Hyper touchante. Voilà une nana qui en a sous le capot et qui n’a pas peur de le montrer.

Alors bien sûr, par la suite, on reconnaît quelques tics, chopés par ci par là dans la discographie idéale des 90’s : Nirvana, Hole, Babes In Toyland, L7, Breeders, Pj Harvey, Veruca Salt… Pour ne citer que ceux là. On reconnaît des riffs de guitare piqués au pauvre Kurt Cobain ( “Valium”, “Fix It”, “October Girl”), et cette façon très Courtney Love de passer du chaud au froid, de la rage à l’émotion avec tout ce que ça comporte de déballage de tripes (vocales). Le tout est joué avec une sincérité féroce qui nous empêche de trop leur en vouloir même si quelques titres tournent malheureusement un peu en rond.

Car il faut bien souligner une chose: les filles de SheWolf deviennent bien plus intéressantes lorsqu’elles s’éloignent un peu du syndrome Courtney Love (ok notre grande soeur à toutes). Quand elles vont chercher, sans copier coller, la rage et l’émotion dans des contrées plus personnelles. Quand elles s’affranchissent de leurs idoles, des codes et des gimmicks d’une époque certes musicalement passionnante, mais qui mérite qu’on l’explore avec encore plus d’audace et d’inventivité. Pour balancer un peu plus loin, un peu plus fort, cette pop sale, impudique et tordue qui explore nos travers enfouis, déterre les cadavres et fait danser les baby dolls fânées. Alice et ses copines ont presque toutes les cartes en main pour relever le défi.

SheWolf, 1er Ep disponible en Cd ou en digital
En concert à Paris le 10/05 au Cirque Electrique et le 11/05 au Klub

Si vous avez aimé, pourquoi ne pas partager... Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire