After Marianne « It’s a Wonderful Place to Be (Over) »

After Marianne

Découvert il y a quelques mois grâce à deux très jolis titres à la mélancolie planante (“Marianne” et “Take Care”), le quatuor toulousain After Marianne confirme nos espérances en dévoilant aujourd’hui son premier Ep “It’s a Wonderful Place to Be (Over)« , un voyage en apesanteur au pays des songes.

Elégante et d’une délicatesse infinie, la musique atmosphérique d’After Marianne vient nous prendre par la main dès l’ouverture du disque grâce à une intro instrumentale (“God Speed”) qui n’est pas sans rappeler les cordes glaciales de Sigur Ros ou Godspeed You! Black Emperor (un hommage dans le titre ?).
Théo, Léo et Augustin ouvrent ainsi le sas pour laisser entrer, à pas de velours, la voix mystérieuse et envoûtante de Mathilda. Incarnation lumineuse et particulièrement troublante de l’esprit du groupe, son grain de voix grave à la mélancolie lascive vient irradier les compositions cousues de fil d’or et d’argent, suspendues au dessus des étoiles. Car on plane de bout en bout, bercés dans un nuage de mélancolie poignante (les très beaux “Take Care”, ou “Marianne”). Rien ne vient troubler la douceur brumeuse de ce voyage hanté particulièrement bien exécuté. Même quand le groupe se risque à inviter une personnalité plus “mainstream” le temps d’un écho poétique (Julien Doré en l’occurence), j’ai beau ne pas être fan du bonhomme (loin de là…), le charme opère encore et toujours, et la langue française sied même plutôt bien à notre quatuor toulousain.

Car After Marianne sait jouer les équilibristes. Entre dream pop et post rock, le groupe use mais n’abuse jamais d’arrangements délicats: des cordes tremblantes, quelques notes de pianos, des touches electro jouées comme un battement de coeur, des boucles de guitares planantes… Ici tout est savamment pesé, raffiné, particulièrement bien pensé pour parvenir à créer cette ambiance d’ombre et lumière comme dans une peinture de Friedrich. L’apothéose du voyage étant le sublime “Space”, tripant et vibrant, quasi psychédélique dans l’esprit. Un peu comme si Mogwaï et Tortoise avaient eu la bonne idée de jammer avec les californiens de Mazzy Star…

After Marianne « It’s a Wonderful Place To Be (Over) » © After Marianne 2016

Si vous avez aimé, pourquoi ne pas partager... Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire