Rennes Rocks #3 Retour sur les Cute Kitten Eaters

Impossible d’évoquer la scène rennaise sans vous faire partager à nouveau mon affection pour le duo indus Cute Kitten Eaters. Dark, grunge et fascinant, Ron Kring et Thomas Kusmierzyk proposent depuis 2010 et la sortie de leur Ep sacrément prometteur « Doubleplusgood is Slavery », un rock sombre aux frontières du rêve et des cauchemars. Profondément branché indus (tendance Nine Inch Nails of course), le duo a pourtant plus d’une corde à son arc et enracine ses morceaux inquiétants dans l’esprit glacial et métallique de la cold wave, tout en évoquant les girls les plus dérangées de la scène grunge (Kat Bjelland en tête). De plus en plus tourné vers l’electro, en témoigne leur dernier titre en ligne « Vulva Girl », le groupe ne trahit pourtant en rien ses racines rock, notamment grâce à la présence toujours impressionnante de cette voix de prêtresse punk héritée de la queen Siouxsie. Charismatique à souhait Ron Kring a toujours le chic pour rugir et miauler comme personne avec une grâce inattendue.

Si vous avez aimé, pourquoi ne pas partager... Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire