So Was The Sun « Plastic Gun Fight »

So Was The Sun

Depuis six ans maintenant, le trio parisien So Was The Sun, mené par Palem poursuit son chemin sur la route semée d’embuche du rock’n’roll en France, avec une sincérité et une énergie jamais démentie. Bien dans ses baskets, à l’aise avec son style et ses influences, Palem, en bon enfant des 90’s, continue d’assumer ses compositions de l’ère post-grunge entre stoner rageur et lyrisme pop anglais. Et c’est plutôt réconfortant, tant on voit souvent les groupes valser au gré des modes et des saisons, certains ne résistant à l’appel des sirènes… Malgré des changements de line-up à répétition, So Was The Sun n’a pas changé de cap. Palem tient la barre envers et contre tout et à l’écoute de ce nouvel Ep “Plastic Gun Fight”, il se bonifie même avec le temps.

Playlist #September 2016

Girl With vinyl

Voici les dix morceaux que j’ai sélectionné pour vous en ce mois difficile de rentrée des classes. Je sais, je sais, le retour à la réalité n’est pas toujours facile… Allez, pour vous consoler, je vous propose de rester un peu au soleil avec moi et de faire le plein de rock’n’roll sur cette playlist, avec ces filles tour à tour pétulantes, explosives et chavirantes…

Ladylike Lily « Dans La Matière »

LadyLike Lily Dans La Matière

Après un joli premier album en anglais (“Get Your Soul Whashed” en 2012) qui dévoilait un folk cotonneux et aérien rappelant l’univers folk de Cocorosie, Emiliana Torrini ou Joanna Newsom, la bretonne Ladylike Lily change de cap, contre vents et marées et retourne sur ses terres natales en choisissant de chanter dans sa langue maternelle. Ainsi, à travers la collection délicate de comptines electro folk qui composent son nouvel Ep, le bien nommé “Dans La Matière”, LadyLike Lily se met à nu dans un cocon moelleux et charmant, plein de tendresse et de poésie.

After Marianne : Dream pop from Toulouse

After Marianne

C’est sous le soleil toulousain que naquit la formation planante After Marianne. On a parfois du mal à le croire tant ce projet mystérieux, mené par la voix aérienne de Mathilda, est empreint d’une mélancolie sombre et hivernale. After Marianne pourrait d’avantage se cacher dans les plaines arides d’Islande, derrière ses cousins pas si éloignés de Sigur Ros. Avec ces nappes de violons tremblants de froid, ces petites larmes de piano et surtout cette voix à l’esprit Dream Pop (l’ombre de Cocteau Twins, Mazzy Star ou Julee Cruise n’est jamais loin), After Marianne nous embarque immédiatement au pays trouble des rêves, tour à tour sombres et lumineux. Discret et élégant, le quator n’a pour l’instant dévoilé que deux titres envoûtants dont l’hypnotique “Marianne”, mais qui leur accorde déjà une place singulière sur la scène française.

L.A. Girls #7 : Riothorse Royale

Riothorse Royale

Toujours en pleine ébullition, la scène de L.A. continue de nous réserver de belles surprises musicales. On part donc faire un petit tour sur la côte ouest, histoire de s’en mettre plein les oreilles.

Là bas deux filles discrètes et élégantes, Madi Diaz et Emily Green alias Riothorse Royale, prennent la pop à bras le corps sous l’angle malin du Lo-Fi. Le résultat, c’est qu’avec trois fois rien (ou presque), les filles font chavirer les coeurs à grand coup de ballades hypnotiques.