So Was The Sun « Plastic Gun Fight »

So Was The Sun

Depuis six ans maintenant, le trio parisien So Was The Sun, mené par Palem poursuit son chemin sur la route semée d’embuche du rock’n’roll en France, avec une sincérité et une énergie jamais démentie. Bien dans ses baskets, à l’aise avec son style et ses influences, Palem, en bon enfant des 90’s, continue d’assumer ses compositions de l’ère post-grunge entre stoner rageur et lyrisme pop anglais. Et c’est plutôt réconfortant, tant on voit souvent les groupes valser au gré des modes et des saisons, certains ne résistant à l’appel des sirènes… Malgré des changements de line-up à répétition, So Was The Sun n’a pas changé de cap. Palem tient la barre envers et contre tout et à l’écoute de ce nouvel Ep “Plastic Gun Fight”, il se bonifie même avec le temps.

Deap Vally « Femejism »

Deap Vally

Trois ans après leur débuts furieux (“Sistrionix”), le duo californien revient en force asseoir sa place singulière dans l’échiquier rock’n’roll d’aujourd’hui.
A l’écoute de l’excellent Sistrionix (chroniqué dans ces pages), j’avais peur du one shot. Ces filles là jouaient vite, jouaient bien, le concept était cool (deux nanas en pétard, des riffs bluesy à gogo), super stylé, presque parfait. Heureusement Lindsey Troy et Julie Edwards sont plus malignes qu’on le croyait, et viennent clouer le bec illico presto à tous les cynique du monde entier avec ce nouvel album haut en couleur, bourré de références qu’on adore et porté de bout en bout par un message féministe puissant et libérateur.

Klink Clock « Kids »


On avait laissé les deux amoureux de Klink Clock il y a trois ans, en pleine tournée euphorique (1ère partie d’Indochine, des Zéniths plein à craquer…), bien galvanisés par la sortie d’un premier album à l’esprit punk, charnel et sauvage, le bien nommé “We Don’t Have The Time To Do Love All The Time”. Depuis, Jennie et Aurélien ont continué de tracer leur route au pays du rock’n’roll made in France, sans céder au chant des sirènes ni renier leurs racines bien underground. Et c’est déjà la première bonne nouvelle de ce nouvel Ep.

Women Rock : Piss Me Off + Mme Ex + A Void

Women Rock Piss Me Off Mme Ex A Void

Dans le cadre de la semaine de l’égalité Femmes/Hommes, le centre d’animation Marc Sangnier et Vercingétorix dans le 14ème à Paris, proposent Women Rock, une belle affiche mettant à l’honneur le rock au féminin. A découvrir donc, trois groupes rageurs qui envoient le bois comme il se doit avec en tête d’affiche Piss Me Off, le nouveau projet de Vanessa Bader, ex chanteuse de The Black Stout, un son punk rock bien balisé mais à l’énergie communicative et toujours cette voix de brailleuse rocailleuse qu’on est bien heureux de retrouver. Le punk rock français un brin irrévérencieux de Mme Ex sera également de la partie, avec ses textes grinçants. A découvrir également, A Void, un petit groupe grungy de Paris mené par une baby dol riot girl en herbe qui n’a pas fini de faire des émules. A suivre de très près…

Bully et le come back des 90’s

Ça fait presque un drôle d’effet. Comme un goût amer. Bon, c’était marrant au début. Soundgarden se reformait, sortait un disque inégal mais écoutable (“King Animal” en 2012), Hole (ou ce qu’il en reste, soit une Courtney pas toujours bien lunée), avait également tenté le coup en 2010 avec le sur-produit “Nobody’s Daughter”, un disque malheureusement assez médiocre malgré quelques fulgurances (“Pacific Cost Highway”, “Never Go Hungry”). Bref rien de mémorable qui vaillent vraiment la peine de salir notre souvenir juvénile. Et voilà que c’est repartie.