Klink Clock « Accidents »

Nouvel album pour le duo parisien Klink Clock, qui reprend plusieurs titres déjà entendus sur le précédent Ep (“Kid” en 2016) chroniqué sur ces pages. Deux ans plus tard, Jennie et Aurel reprennent les choses à peu près là où ils les avaient laissé: soit en pleine récréation rock’n’roll. Avec désinvolture et beaucoup de plaisir, le duo nous rejoue leur formule efficace et survitaminée de son brut, entre garage, grunge et power pop minimaliste.

Playlist Rebel Girl #Automne 2018

Un peu de baume au coeur en ce début d’automne avec des filles prêtes à vous en mettre plein la vue. Voici ma sélection des meilleurs titres découverts ces dernières semaines sur la scène musicale indépendante. Entre blues ardent, garage sulfureux, post punk électrique, pop tendre et berceuse tzigane, ces 10 titres sont prêts à vous faire voyager… Alors n’hésitez pas à les partager…

Playlist Rebel Girl #May 2016

Audrey Hepburn vinyl

Entre pop lumineuse, garage diabolique, blues hanté et proto punk militant, voici 10 titres découverts ce mois-ci que j’ai le plaisir de partager avec vous à travers cette petite playlist. Parmi ces artistes, des filles impétueuses qu’on est bien heureux de retrouver et de nouveaux visages à suivre de très près…

Klink Clock « Kids »


On avait laissé les deux amoureux de Klink Clock il y a trois ans, en pleine tournée euphorique (1ère partie d’Indochine, des Zéniths plein à craquer…), bien galvanisés par la sortie d’un premier album à l’esprit punk, charnel et sauvage, le bien nommé “We Don’t Have The Time To Do Love All The Time”. Depuis, Jennie et Aurélien ont continué de tracer leur route au pays du rock’n’roll made in France, sans céder au chant des sirènes ni renier leurs racines bien underground. Et c’est déjà la première bonne nouvelle de ce nouvel Ep.

Des filles, des vidéos et du rock’n’roll…!

Bien jouissive cette petite vidéo que nous balance les californiennes de Deap Vally. Je vous avais déjà parlé de leur son heavy-bluesy hyper sexuel qui sent la sueur et la crasse. Deux filles vraiment cool et sexy qui jouent un rock’n’roll brûlant hérité de Led Zeppelin ou Black Sabbath passé sous la moulinette punk. Braillards, mal élevés et amusants, leurs titres fièvreux et dansants ne se prennent pas la tête, et ça fait vraiment du bien… Voilà donc un avant goût bien alléchant de leur album prévu le 24 juin :

Interview de Klink Clock

Chroniqué il y a quelques mois dans ces pages, Klink Clock sort enfin ces jours ci leur excellent premier album « We dont have the time to do love all the time », un condensé d’énergie brute, sexy et salace de blues crasseux et de grunge déjanté joué par un duo attachant et singulier: Jennie et Aurélien, respectivement chanteuse-half drummeuse et guitariste-chanteur. En pleine tournée de promotion (entre festival et première partie…) ils ont la gentillesse de m’accorder une petite interview histoire d’en savoir un peu plus sur ce groupe décidemment à suivre…

Tout d’abord merci d’avoir accepter cette petite interview. Vous êtes actuellement en pleine tournée…
Aurélien: Avec plaisir. Nous sommes en off là, tout va bien!

On va parler un peu de vos débuts pour commencer. Comment vous êtes-vous rencontré?
‪Jennie: C’était il y a bien longtemps, déjà autour de la musique. On se retrouvait entre potes pour écouter des disques. Et on ne s’est pas quitté depuis.