Playlist Rebel Girl #May 2016

Audrey Hepburn vinyl

Entre pop lumineuse, garage diabolique, blues hanté et proto punk militant, voici 10 titres découverts ce mois-ci que j’ai le plaisir de partager avec vous à travers cette petite playlist. Parmi ces artistes, des filles impétueuses qu’on est bien heureux de retrouver et de nouveaux visages à suivre de très près…

Amber Arcades « Fading Lines »
La belle hollandaise Amber Arcades propose une pop lumineuse et psychédélique aux réminiscences Paisley Underground avec ces guitares nonchalantes et planantes survolées d’une voix gracieuse. Une artiste à découvrir en concert à Paris le 8 juin prochain à l’Espace B.

Margaret Glaspy « You And I »
Piquante et électrique, la pop indie de Margaret Glassy from Brooklyn rappelle l’insolence de Courtney Barnett et la mélancolie poignante d’Elliott Smith. Avec ce grain de voix revêche et virevoltant et ces guitares bluesy qui n’en font qu’à leur tête, on a pas fini de se faire malmener par cette artiste qui sortira son premier album le 17 juin prochain.

Haley Bonar « I Can Change »
Depuis plus de 10 ans déjà, Haley Bonar fait naviguer la country américaine dans les eaux troubles d’une pop rêveuse, marchant ainsi dans les sillons de Mazzy Star ou Jenny Lewis. Ce nouveau titre aérien et délicat ne déroge pas à la règle et augure de belles choses pour la sortie de son nouvel album.

Riothorse Royale « Get Out Of My House »
Deux voix planantes et sublimes qui s’harmonisent à la perfection, une guitare minimaliste et bluesy, un pied de gros caisse qui frappe comme un battement de coeur, il n’en faut pas beaucoup plus au duo californien Riothorse Royale pour revenir aux sources du plaisir et provoquer l’émotion.

Lail Arad « Lay Dow »
Entre Cat Power et Bob Dylan, la londonienne Lail Arad impose une nonchalance délicieuse à ses compositions folk à la coolitude assumée. Son premier album « The Onion » offre de beaux moments de pop légère et décalée.

Boytoy « Postal »
J’adore le son power pop et grungy de ce trio de Brooklyn distribué chez Burger Records. Cent fois plus sexy que Weezer, et bien moins dépressif que Nirvana, Boytoy ne se prend pas la tête et parvient ici à trouver le bon mix rock’n’roll: crétin, crade, fun et catchy. Et ça marche terriblement bien.

L.A. Witch « Drive Your Car »
Revoilà mes sorcières de l’ouest préférées ! Les demoiselles en noir de Los Angeles continuent de balancer la sauce comme il se doit avec tout ce qu’il faut de hargne, de psychédélisme décadent et de guitares désabusées. Une invitation au voyage définitivement maléfique… Vivement l’album !

Klink Clock « Hear Me Now »
Sur son nouvel Ep, le duo parisien n’a pas hésité à insufflé un petit vent pop au sein de son univers grunge et garage. Et le résultat est assez réjouissant. La preuve avec ce titre à la fois catchy et rageur.

Adia Victoria « Stuck In The South »
Mystérieuse et envoûtante, Adia Victoria, sur les terres de Caroline du Sud, fait renaître le feu sacré d’un blues ancestral et n’hésite pas à le faire danser avec l’esprit de la soul, du gospel et de la country. Un charivari troublant et diabolique.

The Julie Ruin « I Decide »
Enfin de bonnes nouvelles de Kathleen Hannah, qui avait annulé sa dernière tournée pour des raisons de santé. L’héroïne des riot grrls revient en force (et en forme) cette année avec un nouvel album qui sortira le 8 juillet prochain et une tripotée de dates dont une parisienne (le 1er décembre au Point Ephémère). En attendant, on se régale avec ce titre militant et poppy à souhait.

Si vous avez aimé, pourquoi ne pas partager... Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire