Playlist #Summer 2017

Natalia DocoJardin
Une jolie ballade mélancolique nourrie par la douce nostalgie de sa terre natale d’Argentine: Natalia Doco est une artiste rare à la fois solaire et brumeuse qui dévoile une sensibilité à fleur de peau.

L.A. WitchKill My Baby Tonight
C’est toujours un plaisir de retrouver les plus intrigantes sorcières de la scène rock californienne. Toujours coincé entre les Cramps et Black Sabbath, le trio ne perd rien de son mordant sur ce nouveau titre psychobilly.

Teleferik « Lune Electric Tour In Korea »

Teleferik

Rock sans frontière, généreux et spirituel, la musique des parisiens de Teleferik traverse les continents. Après une tournée aux USA, des dates à Dubaï, Eliz et Arno ont posé leurs valises en Corée, cet automne pour une série de dates électriques. En guise de cadeau de Noël, le groupe partage avec nous un petit souvenir de ce beau voyage avec cette jolie vidéo qui montre la rencontre surprenante et touchante de deux univers rassemblés par la joie du rock’n’roll. Un message important par les temps qui courent.

Playlist #Winter 2016

Pin up vinyl playlist rebel girl

Je vous propose aujourd’hui de découvrir les artistes féminines qui m’ont le plus fait vibrer ces dernières semaines. De Paris à Los Angeles, de Londres à Lorient, entre folk, pop, garage, psyché, punk… Voici dix titres aux univers bien différents mais qui ont en commun une folle envie de nous embarquer dans la dimension des rêves, qu’ils soient mélancoliques, troubles ou furieux. Une chose est sûre, ces filles là n’ont pas dit leur dernier mot…

Voodoo Kills // Teleferik // Red Money

On découvre cette semaine les vidéos particulièrement réussies de trois groupes que j’affectionne tout particulièrement. Ci dessus les franco-américains Voodoo Kills from Hollywood. Marine Craven et sa bande ont eu la bande idée de mettre en image le meilleur titre de leur Ep (chroniqué ici ), « Running To The Grave », soit un petit brûlot dark & rock’n’roll qui fait un clin d’oeil aux films de Rob Zombie ou Wes Craven. L’ambiance sombre et diabolique transforme la belle Marine en prêtresse machiavélique, zombie ou living dead

Teleferik « Lune Electric »

Teleferik Lune Electric cover rock français Liban

Je vous ai déjà parlé de ce trio rock parisien rencontré il y a déjà quelques années lors d’un concert bien électrique. J’avais alors été assez impressionné par leur potentiel à la fois explosif et poétique et l’univers singulier qui se dégageait de leurs morceaux inspirés par le rock 70’s, les bluesmen et l’orient. Teleferik a depuis bien mûri son projet, en poursuivant sa route, contre vents et marées : deux Ep, changement de batteur, tournée aux USA, puis enfin cet album, sorte d’aboutissement du voyage. Le groupe a même eu la bonne idée d’enregistrer, en analogique, dans studio vintage cher à mon coeur, le Black Box avec Peter Deimel, connu pour son boulot sur les disques d’ Anna Calvi, des Kills, Nina Nastasia ou… Candy Flesh !

Live Report: Teleferik (+ Pearl & John) @ Studio Campus, 14 juin 2013

Soirée intimiste ce vendredi soir à Campus, studio de répétition bien connu des musiciens parisiens, qui propose également une petite salle de concert plutôt chaleureuse, idéale pour les showcases, ou les concerts privés…

On passe rapidement sur le premier groupe, Pearl & John, un duo electro-pop au vieux relent 80’s pour le moins inquiétant (il ne suffit malheureusement pas de pousser la réverb’ à fond pour sonner comme This Mortal Coil…).