Scanners, « Submarine », dark pop lumineuse

Formé en 2004 par le duo Sarah Daly (chant/ basse) et Matthew Mole (guitare/ choeurs), les londoniens de Scanners avaient déjà sorti un premier album prometteur sur l’excellent label DimMak (Bloc Party, Rakes…). Très vite rejoint par Amina Bates (claviers/ guitare) et Tom Hutt (batterie), le groupe aurait pu se contenter d’être l’énième « Next Big Thing », comme dirait le NME, grâce à leurs passages remarqués en première partie de Juliette and The Licks

Bloodthirsty Hippies, cold and sexy psychedelic post punk !

Une grosse claque. Un soir, en rentrant chez moi, je mets dans ma platine le disque des Bloodthirsty Hippies, excellent groupe découvert complètement par hasard sur Myspace et là, le choc. J’avais déjà apprécié la première écoute des Mp3 disponibles gratuitement sur leur site, mais cette seconde lecture fut plus que révélatrice. Navigant entre Paris et Londres, ces hippies là sont impressionnant de maîtrise et de maturité (c’est leur 1er EP!). Six titres riches, complexes, et inspirés.

Tiny Terrors, garage punk girls from Bordeaux

Le Tiny Terror? Ce génial et mythique petit ampli anglais de chez Orange, made in Rock’n’roll? Non, les Tiny Terrors, leur petites soeurs bordelaises qui déboulent en pétard et prêtes à en découdre avec leur premier Ep « Titi Bang Bang ». Découvertes par hasard sur Myspace , les quatre Terrors (Cindy, Leo, Lola et Agathe) déboîtent le caisson. En se réappropriant le rock’n’roll garage décalé et agressif (façon Hives) avec rage et énergie,

Jemina Pearl et Be Your Own Pet: dirty pretty punk

Snif, snif, encore une nouvelle déception! Décidément les punk girls des années 2000 ne tiennent plus la route. Après le très mauvais album des Yeah Yeah Yeahs sorti l’année dernière, dans lequel les trois new yorkais avaient perdu toute leur fureur et leur classe ébouriffée, la bouse électro-punk de Gossip (la faute sans doute à un Rick Rubin trop propre sur lui) qui cartonne pourtant partout dans le monde et qui passe même sur NRJ…