Un nouveau site pour Candy Flesh

width=

Comme vous le savez, Candy Flesh rentrera en studio fin mars, au Black Box pour enregistrer son premier album avec Peter Deimel (Nina Nastasia, The Kills, Last Shadow Puppets, Anna Calvi…). A cette occasion, nous avons mis en place un tout nouveau site web sur lequel vous pourrez télécharger/écouter GRATUITEMENT l’intégralité de nos deux premiers disques. Ce site sera mis à jour avec le nouvel album très bientôt. Ce dernier sera lui aussi en écoute et en téléchargement GRATUIT.

ça se passe donc ici: Candy Flesh.fr

Nous sommes bien conscients qu’il est aujourd’hui difficile (voir impossible) de vivre de sa musique en étant pleinement indépendant, surtout en France, surtout quand on fait du rock. Après avoir essuyé, comme pas mal de nos confrères musiciens, pourtant très bons, les refus de la plupart des maisons de disques de notre triste contrée, nous avons décidé de nous faire plaisir et de revenir aux sources. Nous faisons de la musique pour qu’elle soit diffusé, partagé, écouté par le plus grand nombre. C’est pourquoi nous avons décidé de la partager gratuitement.

Nous ne sommes pas élitistes. Notre musique (comme on nous l’a souvent fait remarqué) ne rentre pas dans des « cases ». Nous échappons à ces maudites étiquettes qui réduisent le rock à un élément de branchitude, et le rende écoeurant. Pour moi, le rock n’est pas un accessoire. Pas une pub pour Zadig et Voltaire. Pas un truc pour briller en société. C’est un mode de vie. Une façon de penser, d’exister, qui permet de ne pas devenir complètement cinglée. C’est une façon d’être là, tout en ayant du recul. C’est une façon de regarder les choses d’un oeil nouveau. De se sentir unique et humble à la fois. C’est sourire, pleurer, respirer, pour quelque chose de vraiment grand et d’unique qui nous fait voir la vie d’une autre façon, nous fait rêver, fantasmer, enrager. C’est une façon de se sentir exister. Au delà des mots, des notes, des modes et des courants.
C’est un acte militant.

Si vous avez aimé, pourquoi ne pas partager... Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire