Patty Griffin « American Kid »

Certains albums magiques, comme touchés par la grâce, sonnent comme des classiques instantanés. Classieux et intemporels, ils auraient pu être écrit à n’importe quel moment de l’histoire et toucher de la même façon le coeur des gens par leur simplicité, leur pureté et la qualité exceptionnelle de leurs morceaux. « American Kid » de la vétérante Patty Griffin est un de ces albums.

A quarante neuf ans, l’une des grandes figures de la country alternative propose ici son album le plus abouti et le plus touchant. Renversant de simplicité et produit dans un écrin précieux d’arrangements americana hyper classe, Mme Patty propose douze morceaux d’une beauté déchirante chantés d’une voix de reine qui ferait presque pâlir Alison Krauss ou Gillian Welch. Ici la mélancolie douce et gracieuse de la country sert d’exutoire au chagrin et aux sentiments profonds. Composé dans la douleur, « American Kid » est en effet un hommage très émouvant à son père, Lawrence Joseph Griffin, récemment disparu, pour qui Patty Griffin a écrit ces belles chansons (notamment les déchirants « Irish Boy », et « Go Wherever You Want To Go »).

Mélancolique mais jamais déprimant, Patty Griffin a la bonne idée de mêler à ses ballades crève coeurs (« Wild Old Dog », « Faithfull Son » ) une reprise de valses de western (« Mom and Dad’s Waltz »), morceau de saloon (« Get Ready Marie »), et pépites de folk planant (« Highway Song » et « Ohio », tous les deux en duo avec Mr Robert Plant – s’il vous plait-). Pour info Patty Griffin avait déjà collaboré avec le dieu Robert sur son très beau dernier album de reprises « Band Of Joy »…. On a la classe ou on ne l’a pas. Pour le reste, si vous ne succombez pas, les amis, je ne peux alors rien faire pour vous…

Honteusement méconnue en France, mais largement vénérée aux USA, Patty Griffin mérite vraiment que l’on s’attarde sur ce magnifique album qui n’a pas à rougir devant les plus grands classiques du genre…

Ci dessous en live:

En bonus, Patty & Robert Plant (comme quoi parfois ça peut paraître très beau de vieillir…):

Si vous avez aimé, pourquoi ne pas partager... Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire