The Shifoomies Band: rock’n’roll band from Annecy!

Derrière ce patronyme rigolo et sans doute pas très sérieux, se cache un sacré petit groupe de rock’n’roll à l’énergie communicative qui débarque, dans le paysage morose du rock hexagonal, avec l’envie furieuse d’en découdre. Et je ne vais pas m’en plaindre ! Leur premier Ep « We Are The Shifoomies Band » est une bonne petite claque d’introduction à l’univers du groupe, qui donne envie direct de foncer les voir en live, dégommer la scène, à coup de gros riffs 70’s et de sourires coquins.

Car les Shifoomies (damned !!! ce nom…), ont (presque) tout compris à la bonne vieille recette du rock’n’roll de papa Zeppelin et oncle MC5 : quelques bons gros riffs de guitare, une session rythmique qui balance, une voix sexy, et le tour est joué. Ça joue fort, ça joue vite. Ça sent la sueur, le sexe, le rock jouissif, impulsif et bandant. C’est bourré de clin d’oeil, de clichés, de rage, d’envie, de trucs fun et un peu maladroits, qui rendent ce rock’n’roll là vraiment touchant, vraiment attrayant. Car les 5 potes d’Annecy ont été élevé au biberon du rock’n’roll à l’ancienne, mes amis, une espèce quelque peu en voie de disparition ces temps –ci. Ils le revendiquent haut et fort, ne font pas dans la dentelle, balance la sauce sans rougir, avec un peu d’humour, et beaucoup, beaucoup d’énergie.

Meilleurs quand ils groovent (« All Becomes Black », « Listen To It ») que quand ils solistent (la fin de« Stronger »), les Shifoomies ont eu surtout l’excellente idée de pousser une sacrée rebel girl sur le devant de la scène. C’est donc la jolie brailleuse Fanny, qui tient la baraque des boys déchainés. Sa délicieuse voix sexy n’est pas sans rappeler cette tigresse de Jemina Pearl (Be Your Own Pet) dans ses meilleurs jours, ou même à l’occasion l’impeccable Juliette Lewis (and the Licks). Miss Fanny, ne feint donc pas sa joie de pouvoir éructer au sein d’un bon rock’n’roll band à l’ancienne, et ça se voit. Gros point fort du groupe, cette fille là a un sacré potentiel et nul doute que sur scène, la demoiselle ne doit pas manquer de charme, de rage et d’énergie. Car oui messieurs, le rock (n’en déplaise à certains) est devenue aujourd’hui une histoire de fille, seul moyen, à mon sens, d’échapper aux stéréotypes du genre (le rock couillu). Donc, quand une jeune fille en furie se charge d’envoyer la sauce au sein d’un combo en chaleur, ça donne forcément autre chose que des ressucés de Zep, Stooges, Mc5 et autres Sabbath. Personnellement, j’en redemande !

Alors bien sûr, les Shifoomies sont (très) jeunes et ça se voit. Leurs 5 titres furieux (à écouter bien fort) ne sont pas exempts de petits défauts (couacs de batterie, solos de guitare pas toujours de bons goûts, morceaux qui se perdent parfois dans des structures sinueuses malgré de bonnes idées), mais les Shifoomies sont tellement remontés à bloc, sauvages et brutaux, qu’ils nous font très vite oublier ces petits écarts (après tout ce n’est que leur premier Ep !), en témoigne ce titre vraiment génial, groovy, sexy, félin qui porte très bien son nom « Tiger ». Rien que pour ça, les gars, la fille, je vous tire mon chapeau, parce que du rock exécuté comme ça, avec classe, humour, rage et énergie, dans notre paysage rock, peuplé de poseurs modeux et hideux, ça fait sacrément du bien!
A quand la suite?

Si vous avez aimé, pourquoi ne pas partager... Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire