SheWolf « Red Moon Slave »

SheWolf groupe

Voilà un groupe que je suis depuis ses premiers balbutiements et dont je vous parlais déjà il y a quelques mois. Les parisiennes de SheWolf présentaient alors leur première démo, qui malgré la jeunesse du projet et quelques soucis de mise en place, proposait déjà un univers singulier, une pied plongé dans le grunge féministe façon Babes In Toyland et l’autre fuyant dans des contrées plus psychédéliques, le tout saupoudrée d’un pincée de pop 90’s (Breeders, Veruca Salt, Elastica…). Huit mois plus tard, les filles n’ont pas chômé: elles ont enchaîné les dates et travaillé d’arrache pied pour mieux affiner leur son (et leur image, époque oblige…).

Women Rock : Piss Me Off + Mme Ex + A Void

Women Rock Piss Me Off Mme Ex A Void

Dans le cadre de la semaine de l’égalité Femmes/Hommes, le centre d’animation Marc Sangnier et Vercingétorix dans le 14ème à Paris, proposent Women Rock, une belle affiche mettant à l’honneur le rock au féminin. A découvrir donc, trois groupes rageurs qui envoient le bois comme il se doit avec en tête d’affiche Piss Me Off, le nouveau projet de Vanessa Bader, ex chanteuse de The Black Stout, un son punk rock bien balisé mais à l’énergie communicative et toujours cette voix de brailleuse rocailleuse qu’on est bien heureux de retrouver. Le punk rock français un brin irrévérencieux de Mme Ex sera également de la partie, avec ses textes grinçants. A découvrir également, A Void, un petit groupe grungy de Paris mené par une baby dol riot girl en herbe qui n’a pas fini de faire des émules. A suivre de très près…

The Courtney’s : riot grrls from Vancouver

Direction Vancouver cette semaine avec la découverte fortuite des bien nommées Courtney’s, trio de riot grrls canadien fun et insouciant, qui sonne comme un très bon groupe des 90’s, Sleater Kinney meets Bikini Kill and sisters, enfin vous voyez le topo. Guitares noise à la Sonic Youth, voix de teen-agers insolentes, des morceaux charmants et rafraichissant, aux lyrics vraiment marrants qui sonnent pareil qu’en 1995 (« 90210 » , « Lost Boys »).

The Julie Ruin « Run Fast » ou le come back de Kathleen Hanna…

On était sans nouvelle discographique de Kathleen Hanna depuis déjà presque 8 ans. Même si pas mal d’événements heureux ou malheureux (son combat contre la maladie de Lyme diagnostiquée en 2005, son mariage avec Adam Horvitz des Beastie Boys en 2006) ont parsemé ces années pas toujours roses, on était plus qu’heureux d’apprendre que la leadeuse des cultissimes Bikini Kill (puis Le Tigre) n’avait pas raccroché son costume de riot grrrl pour autant.

Des femmes, des machines…et les Ragnoutaz!

Bon allez, je l’avoue, je n’ai jamais été une grande adepte des machines. Comme je suis une fille un peu old school, ça me pose toujours un petit problème d’éthique au premier abord, lorsqu’on remplace la chaleur, la frappe, et l’énergie d’un(e) batteu(se)r par le son synthétique d’une boîte à rythme mécanique. Ceci étant dit, force est de constater que depuis quelques années déjà, de nombreux groupes écrivent le futur du rock’n’roll en faisant s’accoupler guitares et machines, dans un grand chambardement incestueux. Il suffit de jeter un oeil aux deux meilleurs disques sortis ces derniers mois: voilà deux anglaises qui revisitent la dream pop en jetant leur bon vieux batteur aux oubliettes!

D’un côté Natasha Khan de Bat For Lashes, qui a enfin résolu son complexe Björkien, en sortant « The Haunted Man », un très beau disque hanté, élégant et fragile, qui fait la part belle au son glacial des machines mécaniques, servant d’écrin à de poignantes et délicates pop-songs.

Hommage à Poly Styrene (1957-2011)

C’est avec une grande tristesse que l’on apprenait, le 25 avril dernier, la mort de la reine du punk, Poly Styrene des suites d’un cancer du sein. Figure féministe emblématique de la scène punk britannique, pionnière du mouvement riot grrl, l’ancienne chanteuse du groupe X Ray Spex, dont l’album « Germ Free Adolescents », est aujourd’hui considéré comme un classique du genre, a marqué toute une génération de rebel girls, dont l’influence et l’aura demeurent intactes au long des années.