Teleferik « Blood Orange Sirup »

Teleferik

Voilà un groupe que je suis depuis ses premiers ébats, et que je suis toujours heureuse de retrouver au fil des années. Teleferik c’est ce duo parisien (Eliz au chant et à la basse, Arno à la guitare) au potentiel de folie, qui mélange comme personne le rock’n’roll 70’s et les inspirations spirituelles de l’Orient. Imaginez un peu Led Zep (ou Page & Plant sur “No Quarter”) qui danserait avec une grande insouciance avec la belle Natacha Atlas et rencontrerait au passage leur vieille copine Patti Smith. Sur la papier ça sonne bien. Sur disque c’est encore mieux.

Mais qu’est-il arrivé à PJ Harvey ?

Pj Harvey Seamus Murphy

Prêtresse ultime des 90’s, icône intouchable, grande soeur fidèle de biens des rockeuses d’aujourd’hui, Pj Harvey avait repris le flambeau enragé de Patti Smith dès la sortie de son premier album vénéneux “Dry” (1992), qui nous avait tous laissé sans voix et avait un peu bouleversé nos vies. Elle incarnait cette figure féminine à la fois forte et fragile, les nerfs à vif et la guitare acérée. Un songwriting dément taillé dans le blues et le grunge. Une voix sensationnelle, sale, puissante mais toujours pleine d’élégance. Vous le savez. Si il y a bien une artiste que je n’ai pas envie de dégommer, c’est bien Pj Harvey.