« Rollin on Down The Lane », de Pete Ross & The Sapphire

Imaginez un peu…Si le Nick Cave de « Murders Ballads » continuait de sortir de beaux disques hantés…Si dans un road movie enivrant, digne d’un film de Tarantino ou Jim Jarmush, il avait rencontré en chemin son âme soeur assassine (Susy Sapphire), et qu’ils avaient formé un duo de killers à la Bonnie & Clyde… Voilà à peu près à quoi aurait ressemblé la BO de leurs aventures rock’n’roll.

C’est un disque hanté, sensuel et troublant que nous propose le duo réincarné Pete Ross and The Sapphire, plein de ballades fantomatiques, et de mélancolie charnelle. Pete Ross a la classe d’un crooner maudit, un genre de Sinatra vs Tom Waits, et le bon goût d’écrire des ballades qui tuent (« Pleased To Meet You », « Devil Inside »), qui n’ont presque rien à envier aux meilleurs Nick Cave. A ses côtés, Susy Sapphire se la joue féline avec sa basse ronronnante et ultra sensuelle, au groove à fleur de peau. Elle vient coller des choeurs délicieusement hypnotiques aux vagues à l’âme de ce crooner élégant (« Late Last Night »), ce qui rend leur duo d’autant plus excitant. Et quand il laisse entrer au hasard la lumière dans ces histoires de sorcières gothiques, le duo ferait presque penser au Velvet de « Loaded », (« Shadow (man) »).

Le plus étonnant c’est que ces deux Natural Born Killers du rock bluesy, vivent le road movie grandeur nature. Pete est australien (comme Nick Cave), et Susy Sapphire originaire du pays (presque) imaginaire de Nouvelle Zélande. Le duo vit à Milan, est (très bien) produit par un français (Dimi Dero) et tourne à travers toute l’Europe…. La route est donc leur terrain de jeu, et on ne s’étonne pas que leur musique semble aussi bien taillée pour le cinéma.

En road trip dans toute l’Europe, le duo fera une escale à Paris le 17 et 18 Janvier (La Féline et le Café de La Poste)

Si vous avez aimé, pourquoi ne pas partager... Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire