Red Money « Shake, Burn and Love »

Après un premier album très prometteur (“Chase Me”chroniqué ici même), le duo parisien Red Money a tracé sa route sur le chemin tortueux du rock’n’roll. Entre tournées DIY et road trip enivrant, Laure et Arnaud ont baladé leur blues garage, se sont salis les mains, la voix et les santiags, de Paris à Nashville. Trois ans plus tard, ils ont eu la bonne idée de poser leur valise chez Andrija Tokic (producteur notamment des excellents Alabama Shakes ou encore de la country girl Margo Price), qui leur ouvre la porte de son studio 100% analogique (Bomb Shelter). Et autant le dire tout de suite, Tokic a tout compris.

Red Money « Bones Are Shaking »

Red Money

Retour en force pour Red Money, duo parisien suave et sexy que je vous avais déjà présenté l’année dernière sur ces pages. Après un premier album (« Chase Me« ) très prometteur, qui posait les bases d’un son garage sous haute tension rock’n’roll, Laure et Arnaud ont eu la bonne idée de partir enregistrer leur nouveaux titres à Nashville avec Andrija Tokic (producteur entre autres des excellents Alabama Shakes). Résultat: un son moite et brut de décoffrage qui sied à merveille à notre duo frenchie, qui pousse ici un peu plus loin son propos sauvage et débridée. Hantée et vibrant, voici le meilleur titre des Kills entendu depuis bien longtemps :) Alison Mosshart n’a plus qu’à se rhabiller…

Voodoo Kills // Teleferik // Red Money

On découvre cette semaine les vidéos particulièrement réussies de trois groupes que j’affectionne tout particulièrement. Ci dessus les franco-américains Voodoo Kills from Hollywood. Marine Craven et sa bande ont eu la bande idée de mettre en image le meilleur titre de leur Ep (chroniqué ici ), « Running To The Grave », soit un petit brûlot dark & rock’n’roll qui fait un clin d’oeil aux films de Rob Zombie ou Wes Craven. L’ambiance sombre et diabolique transforme la belle Marine en prêtresse machiavélique, zombie ou living dead

Red Money « Chase Me »

Chase Me Cover Red Money album

La fièvre au corps et les riffs aiguisés, Red Money propose un premier album sous haute tension rock’n’roll. Leur premier titre “Chase Me” m’avait déjà bien tapé dans l’oeil, petit hymne pop, terriblement sexy, entre garage et rockabilly, bien pimenté par une chanteuse charnelle (Laure Laferrerie) qui a aussi la bonne idée de mettre beaucoup de blues dans ses guitares acérées.