Red Money « Shake, Burn and Love »

Après un premier album très prometteur (“Chase Me”chroniqué ici même), le duo parisien Red Money a tracé sa route sur le chemin tortueux du rock’n’roll. Entre tournées DIY et road trip enivrant, Laure et Arnaud ont baladé leur blues garage, se sont salis les mains, la voix et les santiags, de Paris à Nashville. Trois ans plus tard, ils ont eu la bonne idée de poser leur valise chez Andrija Tokic (producteur notamment des excellents Alabama Shakes ou encore de la country girl Margo Price), qui leur ouvre la porte de son studio 100% analogique (Bomb Shelter). Et autant le dire tout de suite, Tokic a tout compris.

L.A Girls # 1 : Cobalt Cranes « Head In The Clouds »

Il faut bien l’avouer, ces temps-ci, les filles de la côte ouest sortent leurs armes de destruction massive du rock’n’roll. C’est bien simple, je découvre quasiment chaque jour un nouveau groupe carrément excitant mené par une jolie fille en mini short (parce qu’en plus de balancer le son comme il se doit, les L.A girls ont du chien). Si pas mal de filles suivent la route ensoleillée des Best Coast, Dum Dum Girls et autre The Like, à savoir une pop revival sixties inspirée par les harmonies vocales des Shangri-Las ou des Supremes, le son shiny du surf à la Beach Boys, et la simplicité punk des compos génialement crétines des Ramones, d’autres Miss California osent également s’aventurer vers les terres plus marécageuses de la dream pop, du rock heavy, ou du grunge distordu. Bref pour une fois, y en a pour tous les goûts, et ça fait sacrément du bien…